Les trésors géologiques du bassin de Mormoiron

Au cours de 2 projets, la communauté des Terrasses des Ventoux a pu mettre en place un programme de valorisation du patrimoine géologique du bassin de Mormoiron : écriture édition d’un livret guide, agrémenté de 5 itinéraires pédestres de découverte, autour d’un patrimoine remarquable : exploitation et traitement du gypse, anciennes carrières de sable blanc, anciennes exploitations d’ocre….

Qui dit géologie, dit souterrain et donc, peu visible, peu d’attractivité.  Pourtant entre nouvel intérêt et  visibilité des trésors locaux, l’histoire géologique et son économie peuvent former un axe touristique local, aux couleurs étonnantes.

Il y a d’abord l’ocre, ce minéral à forte valeur symbolique, utilisé depuis la préhistoire, et dont l’exploitation a fortement l’économie locale, au moins autant que les paysages.

Les sables blancs siliceux, utilisés depuis longtemps dans la composition des mortiers à la chaux, et en verrerie , ont provoqué la création de  nombreuses exploitations artisanales, avant que SIFRACO ne s’impose . Les gisements de sable blanc de Mormoiron sont les  importants du sud-est de la France et c’est principalement la verrerie et les équipements sportifs, sans oublier les composés utilisés dans le bâtiment.

Plusieurs sortes d’argiles sont présentes dans le bassin de Mormoiron, comme la kaolinite, argile réfractaire réputée, ou d’autres types d’argile verte, utilisées en pharmacie ( traitements gastro-entérologique) en bâtiment ou à des fins industrielles.

Le gypse et le plâtre, utilisés depuis des milliers d’années, ont conduit à la construction de fours, nécessaire à la transformation de gypse en plâtre. La encore, la multitude de petites entreprises a laissé place aux grands groupes, mais cette exploitation a laissé de nombreuses traces, sans oublier la présence  de fossiles.

Le musée de Mormoiron retrace ce passé et ces particularités géologiques.