Fonctionnement

Les missions de la Réserve

Connaître & Comprendre

Genêt de Villars

Mettre en place des programmes de recherche et de surveillance continue de l'environnement

Depuis fort longtemps, le Mont Ventoux est considéré comme un véritable « laboratoire grandeur nature » par la communauté scientifique qui a investi ce territoire selon des thématiques d'intervention très variées.

Un diagnostic écologique de l'ensemble de la Réserve a permis d'améliorer la connaissance globale du périmètre, de définir des zones d'intérêt biologique majeur et de dégager des priorités d'actions afin de mettre en oeuvre des démarches opérationnelles de conservation, de gestion et de valorisation du patrimoine naturel.

Protéger & Conserver

Mont SereinContribuer à la conservation des écosystèmes, des paysages, des espèces et de la variabilité génétique

On ne peut efficacement protéger des espèces que si l'on protège efficacement leur milieu. C'est pourquoi Six Arrêtés préfectoraux de Protection du Biotope (APB) ont été mis en place dès la création de la Réserve de Biosphère. Ce sont donc aujourd'hui 2 126 hectares qui sont protégés par une mesure réglementaire.

Des actions de suivis et de gestion des milieux sont alors menées au sein de ces APB mais aussi à l'échelle de l'ensemble de la Réserve de Biosphère.


Développer et Transmettre

Vendanges dans les vignes
Soutenir un développement économique respectant la nature et la culture locale

A ce titre, le Mont Ventoux a été désigné comme site pilote par le Comité français des Réserves de Biosphère afin d'expérimenter la concrétisation d'une "Charte des entreprises".

Cette démarche a pour ambition de rassembler les partenaires engagés dans une logique de développement local durable au sein d'un réseau local, autour d'une identité commune et dans une optique de valorisation.

Sensibiliser & Impliquer

Encourager la formation, l'éducation et la sensibilisation au développement durable

Une vaste campagne de sensibilisation et de valorisation est menée auprès du jeune public à travers la création d'un programme d'éducation au développement durable et des projets de science participative, ainsi q'auprès du grand public pour la réalisation d'ouvrages au sein d'une collection spécifique à la Réserve de Biosphère intitulée « Regards sur le Ventoux ».

 

Le périmètre de la Réserve

La Réserve de Biosphère du Mont Ventoux s'étend sur 34 communes autour du massif, regroupant ainsi les différentes entités biogéographies qui constituent le Géant de Provence.

Les zones centralesZonage de la Réserve de Biosphère

Les zones centrales sont des échantillons d'écosystèmes représentatifs de l'originalité du site et de son intérêt pour la conservation (6 zones faisant l'objet d'un arrêté de protection de biotope / soit 2 126 hectares).

  • Le Sommet du Mont Ventoux
  • Le Mont Serein
  • La Hêtraie
  • La Cédraie
  • La Tête des Mines
  • Les Gorges de La Nesque

La zone tampon

Elle correspond au massif forestier du Ventoux, entoure les aires centrales et est destinée à les protéger. Les activités humaines pratiquées correspondent à des usages traditionnels du milieu, comme l'exploitation forestière, le tourisme, y sont associées des activités pédagogiques et de recherche scientifique.

La zone de transition

C'est la partie de la Réserve la plus anthropisée. C'est le lieu privilégié pour la sensibilisation environnementale, l'expérimentation du développement durable et la gestion respectueuse des ressources.

Les instances consultatives

Le Conseil scientifique

La Réserve de Biosphère du Mont Ventoux se doit d'être un territoire privilégié pour la recherche et la surveillance continue de l'environnement. C'est l'une des missions du Conseil scientifique de la Réserve.

Favorisant l'interdisciplinarité et l'équilibre entre sciences de la nature et sciences de l'homme, le Conseil scientifique a pour mission :

  • de donner un avis sur les projets qui touchent les équilibres biologiques et humains,
  • d'identifier les questions de recherche posées,
  • de déterminer les orientations prioritaires pour une meilleure connaissance entre l'homme et son milieu,
  • de mobiliser les moyens nécessaires pour mettre en oeuvre ces programmes
  • et de favoriser la vulgarisation et l'utilisation pédagogique des résultats de recherche.

Il est composé de 9 membres, chercheurs ou experts dans les domaines de l'écologie ou du développement durable des territoires.

Le Comité de gestion

L'information, la sensibilisation et l'implication des populations locales dans l'avenir de leur territoire est une priorité pour les Réserves de Biosphère.

Consciente de cela, la Réserve de Biosphère du Mont Ventoux s'est dotée d'un Comité de gestion depuis 1996, composé de 40 membres représentants des collectivités territoriales, d'élus locaux, de gestionnaires de l'espace et de partenaires techniques et associatifs.

L'objectif du Comité de gestion est d'impliquer les forces locales dans la gestion de la Réserve de Biosphère et de favoriser la concertation dans toutes les prises de décision.