Plan National d'Actions Vipère d'OrsiniVipère d'Orsini

Espèce peu connue, la Vipère d'Orsini est un serpent de petite taille, peu agressif, dont le régime alimentaire unique, composé à 99% de sauterelles et de criquets, lui confère une faible toxicité de son venin. Très discrète, elle préfère l'immobilité ou la fuite en cas de rencontre avec l'homme.

Cette Vipère toute particulière est présente en France en petites populations disjointes dans les pelouses et landes des Préalpes provençales, notamment sur le Mont Ventoux. Menacée d'extinction à l'échelle internationale, elle est aujourd'hui protégée par de nombreuses conventions et directives.

Les principales menaces dont elle  fait l'objet sont la fermeture des milieux, l'usage fréquent ou extensif du brulage dirigé, le développement du tourisme et de l'urbanisation en montagne, le manque de connaissance sur sa biologie, ainsi que les actes de destructions volontaires et les prélèvements illégaux.

Les travaux de suivi de l'espèce réalisés depuis plus de 30 ans sur le Mont Ventoux (JP. BARON), ont permis de mettre en évidence un déclin important de la population depuis une vingtaine d’années avec un risque d’extinction très fort.

Afin d'enrayer sa disparition, l’espèce a fait l’objet d’un Plan de Restauration en 2005, mis en oeuvre lors d’un programme Life Nature entre 2006 et 2011. Ainsi, différents organismes se sont associés pour mener des actions telles que des suivis et recherches de population, des opérations de restauration d'habitat, des missions de surveillance et de sensibilisation, des conceptions d'outils de communication… en vue de préserver les populations existantes (site Internet du Life Vipère d'Orsini)

Sur le site du Mont Ventoux, le SMAEMV/Réserve de Biosphère était responsable de la concertation et des actions de surveillance et de sensibilisation, en partenariat avec l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

Fort de cette expérience, un Plan National d'Actions pour la sauvegarde de l'espèce a été élaboré afin de prolonger l'action du Life. D'une durée de 5 ans (2012-2016), ce nouveau plan propose différentes  actions ayant pour objet la valorisation de l’expérience acquise lors du Life, l'amélioration de la connaissance des populations, ainsi que la poursuite des actions d'information et de sensibilisation.

Outre ces actions générales à tous les sites de présence de l'espèce, le PNA prévoit un certain nombre d'actions adaptées à chaque massif. Ainsi, le SMAEMV/Réserve de Biosphère aura pour mission de coordonner les actions sur le massif du Ventoux. Ces dernières s'attacheront alors à :

  1. Gérer la fréquentation du milieu sur le massif
  2. Gérer la fermeture du milieu sur le massif
  3. Etudier des solutions pour stopper le déclin des populations
  4. Suivre l’évolution des populations et prospecter d’autres zones favorables

Elles se feront en collaboration avec le monde scientifique et les acteurs locaux (CEEP, ENS Paris, EPHE, ADPMV, Communes...).