Articles de octobre 2019

Réserve de biosphère

Quand le ZéroPhyto trouve sa place dans les cimetières

Quand le ZéroPhyto trouve sa place dans les cimetières

Depuis 2017, la réglementation « Zérophyto » interdit l’utilisation des produits phytosanitaires dans les espaces verts et les voiries des collectivités. La gestion de ces derniers constituant une compétence importante pour les collectivités, le SMAEMV a fait le choix d’accompagner depuis 2015, la nécessaire évolution des pratiques culturales par la formation des responsables et agents territoriaux en charge de ces sites.

C’est désormais également le cas dans les cimetières communaux ou le SMAEMV a proposé à des villages et villes pilotes d’expérimenter une approche très novatrice. L’objectif est de revégétaliser les lieux de mémoire en substituant aux « mauvaises herbes », souvent perçues par la population comme un signe d’irrespect envers les morts, de nouvelles essences dans les espaces communs. L’idée est de faire du cimetière un réel espace vert, lieu de recueillement mais aussi de visite culturelle.

La démarche a, dès l’origine, intégrée une dimension participative en permettant à toutes les générations de contribuer à cette revalorisation à l’occasion de chantiers collectifs et citoyens. Une occasion, au croisement du patrimoine et de l’environnement, de se réapproprier des lieux souvent très riches d’un point de vue patrimonial à l’échelle locale.

C’est ainsi qu’à Mazan, Villes sur Auzon, Carpentras ou encore au Beaucet, des écoliers, des enfants des centres de loisirs, des lycéens (Louis Giraud), des membres d’associations locales (Foyers ruraux, seniors, etc…) se sont mobilisés aux côtés des techniciens municipaux, pour planter des centaines de plants.

A Carpentras, le carré militaire a été intégré à cette mise en valeur, à l’image des tombes des soldats dans les autres cimetières.

Les communes concernées servent désormais de références pour les autres villages du futur Parc du Mont-Ventoux, qui vont pouvoir ainsi s’inscrire dans cette dynamique.

Simultanément à cette opération, la chargée de mission du SMAEMV, responsable de l’éducation à l’environnement, a réalisé une exposition itinérante consacrée à la symbolique de l’art funéraire. Entre approche poétique et analyse didactique des éléments qui composent une véritable « grammaire » de l’art funéraire, cette évocation, agrémentée de nombreuses photographies, amène le visiteur à porter un autre regard sur un univers trop souvent occulté.

 

Leader

LEADER Ventoux 2014-2020 : Le point à mi-parcours !

LEADER Ventoux 2014-2020 : Le point à mi-parcours !

De nouveaux Appel à Projets (AAP) sont en cours et se clôtureront début 2020. Si vous êtes porteur d’un projet dans le périmètre du futur Parc du Mont-Ventoux (et aussi au-delà pour les territoire des EPCI concernés), n’hésitez pas à faire un tour sur le site internet pour connaitre les secteurs d’activités et les innovations concernées et à prendre contact avec l’équipe du GAL Ventoux.

A mi-parcours d'un dispositif qui s'achèvera entre 2022 et 2023,, il est donc temps de faire un point et d’évaluer les démarches mises en place sur le territoire du Ventoux pour faire de l’Europe un acteur majeur du développement local.

Actuellement l’équipe du GAL VENTOUX (Muriel ROUBAUD et Camille VALLÉE) accompagne 36 dossiers dont 3 sont d’ores et déjà clôturés. Le financement de ces projets (à 60 ou 80%) mobilise 73 % de l’enveloppe financière. Ainsi, la majorité des projets sont en cours de réalisation. Ces projets sont portés pour trois-quarts par des structures privées : associations et PME. Le rapport d’évaluation est disponible sur le site du SMAEMV….

Grâce à ses partenaires le GAL Ventoux élargit d’année en année son réseau et sa connaissance des attentes du territoire. Le LEADER apporte indéniablement une valeur ajoutée aux dynamiques locales : création d’activité, de réseau, de partenariat et de communication sur un espace de 61 communes. Quelques exemples de projets soutenus par le LEADER :
le Fablab à Pernes-Les-Fontaines,
le pressoir à fruits de Label Vers à Carpentras,
le sentier pédagogique de la Ferme du Rouret à Mazan,
la Ressourcerie à Vaison la Romaine,
la création d’un espace VTT-FFC Ventoux et de ses parcours balisés et aménagés et bien d’autres à retrouver sur tout le territoire du Ventoux.

Projet Parc Naturel Régional

Parc naturel régional du Mont-Ventoux, le vote des communes continue

Parc naturel régional du Mont-Ventoux,  le vote des communes continue

A ce jour 34 communes (sur 39) ont délibéré pour donner leur avis sur la Charte du futur Parc. Toutes ont voté en faveur du projet, à l’exception de la commune de Saint-Marcellin-les-Vaison.

Le Comité Syndical du SMAEMV, réuni dernièrement au Crestet, a lui aussi approuvé à une très large majorité la Charte du Parc. C’est également le cas des intercommunalités de Ventoux Sud, des Sorgues du Comtat, de Vaison Ventoux et de la Cove. Le Conseil départemental a lui aussi délibéré positivement lors de son assemblée plénière du 20 septembre dernier.

Pour mémoire, les collectivités concernées (communes, intercommunalités, Conseil Départemental de Vaucluse) sont actuellement consultées pour approuver ou non la Charte du Parc naturel régional du Mont-Ventoux. Celles-ci disposent d’un délai de 4 mois pour délibérer. Contrairement à l’usage dans l’administration, l’absence de délibération vaut refus de la Charte et donc non adhésion au Parc.

À l’issue de ce délai, lors de son assemblée plénière du 13 décembre 2019, le Conseil régional demandera au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire le classement de notre territoire en Parc naturel régional par signature du décret du Premier ministre.

La délibération régionale fixera le périmètre du Parc naturel régional du Mont-Ventoux, constitué des territoires inclus dans le périmètre du projet par les seules communes qui auront approuvé la Charte.

Projet Parc Naturel Régional

Déjà 32 communes favorables à la Charte du Parc du Mont-Ventoux

Déjà 32 communes favorables à la Charte du Parc du Mont-Ventoux

Le Conseil municipal de Brantes a voté le 18 octobre dernier son adhésion au Parc naturel régional du Mont-Ventoux (6 voix pour, 1 contre). A ce jour, il s’agit de la 32eme commune (sur 39) qui vient de s’exprimer en faveur du futur Parc du Mont-Ventoux.
Auparavant, le Comité Syndical du SMAEMV, réuni au Crestet, a lui aussi approuvé à une très large majorité la Charte du Parc.

Pour mémoire, les collectivités concernées (communes, intercommunalités, Conseil Départemental de Vaucluse) sont actuellement consultées pour approuver ou non la Charte du Parc naturel régional du Mont-Ventoux. Celles-ci disposent d’un délai de 4 mois pour délibérer. Contrairement à l’usage dans l’administration, l’absence de délibération vaut refus de la Charte et donc non adhésion au Parc.

À l’issue de ce délai, lors de son assemblée plénière du 13 décembre 2019, le Conseil régional demandera au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire le classement de notre territoire en Parc naturel régional par signature du décret du Premier ministre.

La délibération régionale fixera le périmètre du Parc naturel régional du Mont-Ventoux, constitué des territoires inclus dans le périmètre du projet par les seules communes qui auront approuvé la Charte.